CNRS IMM AMU CapEnergies BIP SEM FEDER

Rechercher




Accueil > Les thèmes de recherche

Microorganismes modèles étudiés au BIP

par Webmaster - publié le , mis à jour le

- Les diatomées (phytoplancton) ont une importance écologique considérable car elles sont responsables pour environ 25 à 50 % de la fixation du carbone à la surface du globe. (B.Gontéro-Meunier)

La diatomée, Asterionella formosa Asterionella formosa

- La bactérie extrémophile Acidithiobacillus ferrooxidans est capable de croître en milieu très acide et d’utiliser les oxydes de fer comme source d’énergie. L’étude de ce micro-organisme permet une meilleure compréhension du métabolisme, de la stabilité et du repliement de métalloprotéines à pH acide et présente aussi un intérêt biotechnologique, ce micro-organisme étant impliqué dans le processus de biolixiviation. (M.-T. Giudici-Orticoni)

La bactérie extrémophile, Acidithiobacillus ferrooxidans Source : Jim Horan Acidithiobacillus Ferrooxidans

-  Desulfovribrio fructosovorans est un organisme sulfato-réducteur tirant son nom de sa capacité originale à utiliser le fructose comme source d’énergie. Son métabolisme de l’hydrogène est complexe et fait intervenir au moins quatre hydrogénases de localisations cellulaires distinctes (cytoplasme, membrane ou périplasme). Son hydrogénase périplasmique à [NiFe], naturellement produite en quantité importante, est un des rares modèles d’hydrogénase permettant une étude poussée du mécanisme enzymatique par des techniques biochimiques, spectroscopiques, structurales et électrochimiques. (S.Dementin)

Desulfovibrio fructosovorans Desulfovibrio fructosovorans

-  Aquifex aeolicus est une bactérie hyperthermophile (croissance à 85°C), oxydant l’hydrogène, chimiolithoautotrophe et microaérophile. Elle est la bactérie la plus ancienne phylogénétiquement connue à l’heure actuelle. Son métabolisme énergétique fait intervenir de l’hydrogène, de l’oxygène et un composé soufré . L’étude et la caractérisation d’enzymes centrales du métabolisme (hydrogénase, cytochrome oxydase, soufre réductase....) ont permis de mettre en évidence une organisation supramoléculaire des voies énergétiques ainsi que les bases moléculaires de la résistance de ces hydrogénases à la température mais également à différents inhibiteurs (O2, CO). (M.-T. Giudici-Orticoni)

Aquifex aeolicus Aquifex aeolicus

-  Chlamydomonas reinhardtii est une algue verte, organisme eucaryote unicellulaire qui assimile le CO2. De plus, elle possède un métabolisme anaérobie.

Chlamydomonas reinhardtii Chlamydomonas reinhardtii