CNRS IMM AMU CapEnergies BIP SEM FEDER

Rechercher




Accueil > Les équipes > Métabolisme énergétique des bactéries extrémophiles - BIP01

Présentation de l’équipe

par ggerbaud - publié le , mis à jour le

Visitez les pages persos de l’équipe

To visit our web page

L’intérêt fondamental de l’équipe est centré sur l’étude du métabolisme énergétique de microorganismes extrémophiles aérobies (Acidithiobacillus ferrooxidans, Ferroplasma acidiphilum) et bactéries hyperthermophiles (Aquifex aeolicus). L’étude des voies bioénergétiques est abordée par une approche intégrée et pluridisciplinaire, associant la physiologie des microorganismes, l’approche post-génomique, et l’étude physico-chimique et fonctionnelle d’édifices supramoléculaires.

Nous caractérisons les voies métaboliques impliquant des métalloenzymes, complexes et supercomplexes et nous développons de nouvelles stratégies d’immobilisation et de protection de biocatalyseurs susceptibles d’applications industrielles, comme la recherche de nouvelles sources d’énergie (biomasse, biogaz, biohydrogène). Un axe novateur et pluridisciplinaire d’ingénierie écologique qui consiste en la conception, la construction et l’étude de consortia microbiens afin d’établir les paramètres régissant les réseaux d’interactions métaboliques avec pour objectif d’optimiser leur potentialité est également développé. L’utilisation de la microbiologie à des fins biotechnologiques liées à l’environnement nous conduit à participer activement au Pôle de Compétitivité « Capenergies ».